P6J0135

L'absence de réseau sur le bivouac de cette septième étape, n’a pas permis à Loïc de vous donner de ses nouvelles hier soir, après cette étape marathon très longue, comprenant une spéciale de près de 7 heures.

En étape « Marathon », Loïc n’a pas disposé d’assistance à l’arrivée sur le bivouac. Il est seul avec sa machine, et malgré son impressionnante chute et ses vives douleurs au dos, il serre les dents, se donne beaucoup et décroche une 35e place au classement général et une seconde place dans sa catégorie.

Le changement d’altitude, passant du niveau de l’océan Pacifique aux sommets de la cordillère des Andes, accompagné du froid et de la grêle, rajoutent à tous les pilotes d'autres paramètres à gérer, en plus des exigences techniques du terrain.

Aujourd’hui deuxième chapitre de l’épreuve marathon, avec une très longue spéciale de 498 km qui l’attend, où il retrouvera les dunes à 3500 mètres d’altitude.

Bon dimanche à tous !

Loïc, #35


 

© 2015-2018 Loïc Minaudier - Mentions légales  - Réalisation : STELOWEB