Interview de Loïc Minaudier dans l'émission Bivouac du 13 janvier 2018 sur France 2.


 

P6J0135

L'absence de réseau sur le bivouac de cette septième étape, n’a pas permis à Loïc de vous donner de ses nouvelles hier soir, après cette étape marathon très longue, comprenant une spéciale de près de 7 heures.

En étape « Marathon », Loïc n’a pas disposé d’assistance à l’arrivée sur le bivouac. Il est seul avec sa machine, et malgré son impressionnante chute et ses vives douleurs au dos, il serre les dents, se donne beaucoup et décroche une 35e place au classement général et une seconde place dans sa catégorie.

Le changement d’altitude, passant du niveau de l’océan Pacifique aux sommets de la cordillère des Andes, accompagné du froid et de la grêle, rajoutent à tous les pilotes d'autres paramètres à gérer, en plus des exigences techniques du terrain.

Aujourd’hui deuxième chapitre de l’épreuve marathon, avec une très longue spéciale de 498 km qui l’attend, où il retrouvera les dunes à 3500 mètres d’altitude.

Bon dimanche à tous !

Loïc, #35


 

26220024 1734081429988829 1212979683111455009 n

Je vais tout de suite commencer par la bonne nouvelle, je poursuis ce Dakar !

Je souffre encore beaucoup du dos, mais je n’ai pas de fracture. Je suis resté dans les vap’ jusqu’à ce matin et je commence à peine à retrouver de l’énergie.

Cette chute m’a toutefois rappelé les dangers auxquels nous sommes confrontés dans les sports mécaniques, surtout en moto. Cet accident m’a touché physiquement, mais aussi psychologiquement. C’est un dur rappel à la réalité.

Je reste très déterminé pour la suite, même si je n’ai aucune idée de comment cela va se passer, je tiens à terminer ce Dakar, et à tout faire pour me classer en catégorie Marathon.

De son côté, Mathias mon mécano de chez Nomade Racing profite de cette journée de repos pour réparer la moto.

26239531 1734081426655496 1442029126377294465 n

L’étape de demain sera composée essentiellement de pistes roulantes, avec une longue spéciale de 425 km et une liaison de 302 km.

J’en profite pour vous remercier encore pour tous vos soutiens et commentaires que je reçois. C’est une grande source d’énergie pour moi.

Merci à tous !

Loic Minaudier #35


 

26233296 2026351310987895 4950290506092946233 o

Aujourd’hui nous avons laissé derrière nous les dunes du Pérou pour rejoindre la Bolivie, avec ses pistes et ses hautes altitudes.

La première partie de la spéciale, pour nous les motos, a été annulée en raison des conditions climatiques sur l’altiplano, notamment de la neige et de fortes pluies. Certains rios ont commencé à être en crue et leur traversée en moto devenait impossible. Nous avons donc rejoint la seconde partie de la spéciale en liaison.

Et c’est sur cette spéciale raccourcie, à 5 km de la fin, que j’ai fait une lourde chute, à environ 120 km/h. Je suis parti de l’avant, assez violemment pour fendre mon casque, et suis resté allongé à côté de la moto plusieurs minutes avant de repartir. J’ai pu finir l’étape, mais je suis actuellement au médical en attente de radio pour mon dos.
Je conserve tout de même la 1re place de ma catégorie avec plus que 4 minutes d'avance.

Je compte sur la journée de repos de demain, ici à la Paz, pour me rétablir, et tout faire pour terminer ce Dakar.

Merci à tous de vos soutiens et de vos encouragements.

Loïc, # 35


 

26230500 1732186100178362 3178570445724263039 n

Cette 40e édition du Dakar tient ses promesses en terme d'exigences physiques et techniques.
Une étape encore plus dure et usante que celle d'hier !

Au programme de la 1re portion chronométrée, des pistes très dangereuses dans le lit des rios, des pièges camouflés dans le fesh fesh et les frayeurs qui vont avec !

La 2de spéciale, déjà très remuée par le passage des autos et camions, a été très éprouvante physiquement notamment dans la recherche des way-points au sommet des dunes les plus hautes.

Malgré toutes ces embûches, je m'accroche et garderai de cette journée la satisfaction et le soulagement d'avoir franchi la ligne d'arrivée de cette 5 étape.

Ma journée n'est pas terminée...Place aux 500 km de liaison pour rejoindre Arequipa. L'arrivée au bivouac sera sans doute tardive...

Départ à l'aube demain matin direction La Paz. 312 km de spéciale et 447 km de liaison.

Loic Minaudier #35


 

© 2015-2018 Loïc Minaudier - Mentions légales  - Réalisation : STELOWEB